Le Nice Jazz Festival épisode 4


21 juillet 2022

Episode 4 pour cet avant dernier jour du Nice Jazz Festival. Lundi 18 Juillet 2022.

 

La soirée commençait dans les quartiers VIP du festival avec la remise du Trophée du joaillier Ferret à la plus française des chanteuses Américaines Melody Gardot. Une Melody Gardot toujours aussi belle avec de longs ongles bleus assortis à ses escarpins eux aussi bleus.  Elle avait choisi le bleu de Nissa la Bella.

 293628372_723626792047383_2628051987891913758_n - Copie.jpg (223 KB)

Dans la foulée sur la scène du Théâtre de Verdure qui a vu défiler tant de concerts c’est le pianiste Yessai Karapetian qui commençait accompagné par 4 musiciens. Ceux-ci avec un jazz étincelant charmaient un public conquis d’avance malgré la chaleur.

 293640300_797456458371131_3409657765652804799_n - Copie.jpg (168 KB)

Sur la scène Masséna ce fut au tour de Lous and the Yakuza d’attaquer son concert, une combinaison de R&B et de pop, simple mais efficace avec de très beaux textes. Cela montait crescendo sur cette scène Masséna avec à la suite la chanteuse Celeste à la voix lumineuse, soul et puissante. Encore un amour de concert et une belle découverte, il faudra remercier le staff du Nice Jazz Festival de nous avoir trouvé de telles perles, on en redemande.

 

Au TDV le Gerald Clayton Trio nous faisait encore une fois vibré avec le pianiste et compositeur Gerald Clayton qui fut nommé à 6 reprises aux Grammy Adwards génial et envoutant.

 294012727_577622857327200_1505856639327863572_n.jpg (657 KB)

Pour finir on ne savait pas où aller Masséna ou TDV deux divas de la musique étaient hier soir sur les deux scènes niçoises choix cornélien entre Melody Gardot au TDV ou Gabriella Wilson alias H.E.R « Having Everything Revalead » à Masséna. Dans un TDV comble où avec la chaleur des photographes professionnels en venaient aux mains Melody Gardot nous fit pour moi le plus jazzy de ses concerts à Nice, un vrai hymne à l’amour, Géant.

 292363445_568363748281159_1559001419093489732_n.jpg (144 KB)

A Masséna H.E.R alias Gabriella Wilson 21 nominations aux Grammy Awards, pour 4 victoires plus un oscar pour la meilleur chanson originale d’un film captiva le public du début à la fin, un concert extraordinaire par une grande artiste qui grandira encore, un génie de la musique en effet elle joue du piano, de la guitare, de la basse, de la batterie…. J’ai eu la chance et le bonheur  de la rencontrer à la fin de son concert et bien là encore une surprise de rencontrer une star si proche de ses fans, Merci Gabriella. Maintenant j’ai hâte de la revoir en concert.

 

Merci  aussi au Nice Jazz Festival qui n’oublie personne en proposant à ses spectateurs sourds et malentendants de pouvoir assister aux concerts équipés d’un gilet traduisant la musique en vibrations. Une belle innovation car apparemment le système fonctionne bien et donne satisfaction à ses utilisateurs. Génial.

Christian Blanchi

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article