Le Nice Jazz Festival épisode 1


16 juillet 2022

Ca y est enfin le Nice Jazz Festival a débuté hier soir vendredi 15 juillet.

Sur la scène Massèna, pour commencer, on a pu écouter la "diva" à la voix fantastique Lady Blackbird. Elle portait une magnifique coiffe ailée et jouait de ses bras comme une actrice créant un ballet aérien.

A sa suite, l'inventeur du "Slop and Soul" Curtis Harding, qui avec sa voix groove soul and rock envouta l'assistance. Pour moi qui ne le connaissait pas, une vraie belle surprise.

En conclusion Ibrahim Maalouf présentait son nouvel album "capacity to love". Le trompétiste franco-libanais éclaboussa de toute sa classe la scène Massèna sous les vivas d'une foule conquise alors que quelques minutes avant son entrée sur scène, il avait fait un léger malaise dù à la chaleur.

Sur la scène du Théatre de Verdure, se sont succédés des virtuoses du Jazz. Le premier à se prêter au jeu fut le sud-africain à l'énergie débordante Nduduzo Makhathini suivi du sextet d'Emile Parisien avec Théo Crocker et pour clôturer, mon préféré pas que pour son prénom, le contrebassiste américain Christian McBride pour son inventivité et ses magnifiques compositions.

Une soirée qui annonce un grand cru pour ce Nice Jazz Festival, venez avec nous écouter de la belle et bonne musique dans un cadre magnifique en plein centre de Nissa la Bella.

On vous attends nombreux!

Christian Blanchi

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article