Christian Estrosi prend un arrêté obligeant le port du masque dans les transports publics à Nice


06 juillet 2022

Comme il le fait depuis le début de la crise lié au Covid-19, Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Président délégué de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur, anticipe l’évolution de la situation face à la recrudescence de la COVID-19. En vue de la rentrée des classes et face à la 7ème vague COVID, conformément à ce qu’il avait annoncé lors du conseil métropolitain du 27 Juin, le Maire de Nice a décidé de prendre un arrêté municipal rendant le port du masque obligatoire dans les transports en commun dès lundi prochain.

 

Alors que la fulgurance des variants d’Omicron, les BA.4 et BA.5, se fait chaque jour un peu plus forte et que plus de 200.000 cas positifs ont été enregistrés en 24 heures, cette mesure s’impose afin de protéger les plus fragiles.  

 

 

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Président délégué de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur :

 

« Nous sommes face à une nouvelle vague de la pandémie COVID-19. La recrudescence de l’épidémie ne fait plus aucun doute et est observée dans nos relevés d’eaux usées réguliers et par le nombre de tests positifs. Le taux d’incidence des Alpes-Maritimes – département le plus touché par l’épidémie – a augmenté de 147 % en seulement douze jours entre le 20 juin et le 1 juillet, passant de 532 à 1316 pour 100 000 habitants. Face à ce constat et à l’augmentation exponentielle de la population de la Ville de Nice durant la période estivale qui fait craindre une circulation importante du virus, j’ai décidé de prendre un arrêté municipal imposant le port du masque dans les transports publics. La situation s’aggravant sur tout le territoire métropolitain, j’encourage tous les maires à prendre un arrêté similaire pour lutter contre la propagation du virus. C’est d’ailleurs une mesure que le gouvernement lui-même recommande et qui redeviendra obligatoire très certainement rapidement au niveau national.

 

En tant que Maire de la cinquième ville de France, je prends mes responsabilités et j'invite les Niçois – mais aussi plus globalement les Français – à faire de même.

 

Ma décision est motivée, comme depuis le début de la crise, par l’intérêt général et la protection de chacun. »

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article